Histoire de l'élevage et du gavage des oies en Hongrie

En Hongrie l'histoire de l'élevage et du gavage a une tradititon qui remonte á plusieurs siécles. L'un de ses plus anciens documents écrits se trouve dans l'article 19. du décret de l'année. 1514, émis par le roi Uladislai II. sur la livraison par les serfs des oies:

"...et ils doivent donner á leurs maitres 2 oies par an, á savoir un pour la féte de la Pentecote jeune et un autre, plus vieux, le jour de l'évéque St. Martin et du confesseur..."

La pr√©mi√©re donn√©e sure concernant l'exportation du foie gras hongrois remonte √° l'ann√©e 1870. Cette ann√©e Anton Hirschfeld a fond√© son entreprise, "Erster √Ėsterr.-Ung. Gaenseleberexport". Les fermes de l'achat se trouvaient √° Budapest et √° Galg√≥c, tandis qu'on r√©alisait la vente √° Vienne, √° Strasbourg et √° Paris.

Etant donné que dans le passé le service de renseignement n' était pas obligatoire, nous ne connaissons en détail l'évolution de nos exportation que depuis l'année 1882. L'ordre de grandeur des premiéres données identiques rend probable qu'avant l'activité de l'entreprise Hirschfeld nous n'avions pas d'exportation significative.

Evolution des exportations du foie gras hongroise

 Tonne
188229,00
1889100,00
1928247,00
1933272,00
1938497,00

Avant la deuxiéme guerre mondiale les enteroprises capitalistes du pays pour la transformation de la volaille ne faisaient pas de découpage des oies leurs produits étaient exportés sous forme doies avec abats. De cela suit, que les exportations ont considérablement depasse les quantites indiquees dans les donnees statistiques. A la derniére anée de paix, en 1938-en plus des 50 wagons de poids de foies gras, qiu représentent un record,- les 525 wagons de pids exportants de oies avac abats - méme selon de modestes estimations - contenaient une quantité complémentaire approx. de 18-20 wagons d1oies gras qui étaient ainsi exportés á l'étranger.

Les 75-85% des exportations arrivaient en France, tandis que le reste se trouvait sur les cartes des restaurants allemands.

A cette époque dans une faible mesure on fabriquait méme des conserves de foies gras. C'était la conserverie Manfred Weis et quelques usines d'une moins grande importance en propriéte privée qui s'occupaient de la production de ces produits.

Nous ne disponsons pas de données officielles sur les années 1939-1944, les quantités des exportations ont significativement diminuées, la directions princioale était l'Allemagne.

Aprés la guerre, entre 1946-1956 - sous l'influence de diverses mesures économiques et politiques - nos exportations de foies gras ont continué á diminuer, et en 1956 elles ne répresentaient que 28 tonnes.

Dans les annmées 60, avec la reprise de la vie economique, le foie gras est devenu de nouveau un article recherché destiné á l'exportation. L'envie de production a aussi augmenté dans le pays, et les exportations ont commencé á croitre continuellement.

Le cheptel servant de base pour la production s'est formé, qui était basé sur la race hongroise de foie gras. Le foie gras de cette race á fondé notre renommé sur le marché mondial, qui fait sentir jusqu'á nos jour. La grande expérience professionnelle amassée pendant les décennies dans le donaine de l'engraissement des oies pour la productions de fois gras, dans le domaine de l'étude individuelle du comportement des animaux, ainsi que dans le domaine du gavage soigneux, bien organisé par petite harde dans les enterprise marginales ont fait possible que le foie gras hongrois devienne un produit d'une qualité excellente, connu dans le monde entier.